Enquêtes en terrains religieux

Retour sur la 3ème séance du séminaire PhilosoField, le mercredi 16 décembre 2020.

Pour cette séance, nous nous sommes intéressés aux enquêtes philosophiques en terrains religieux. L’histoire politique et institutionnelle française a fait de la philosophie de la religion un champ peu développé et qui doit trouver sa place au sein d’un dialogue, d’un côté, avec les sciences des religions (qui abordent le fait religieux comme fait social et culturel), et d’un autre côté avec la théologie (qui développe une réflexion critique et constructive sur les éléments fondamentaux des croyances et des pratiques, en revendiquant l’inscription dans une tradition confessionnelle). Comment les enquêtes de terrains permettent donc de constituer une approche philosophique du fait religieux ? Quels sont les enjeux et les difficultés méthodologiques et politiques d’une philosophie en terrain religieux, à différents niveaux d’avancement des recherches ?

Pour réfléchir ensemble à ces questions, nous avons accueilli deux intervenantes : 

– Jane Cluzeau : « Appréhender le terrain en première année de thèse : réflexions, méthodes et écueils »

Nous la remercions d’avoir résumé son intervention !

– Chloé Mathys : « Outiller une philosophie empirique de la prière : enjeux de méthodes »

Nous la remercions également pour le résumé de son intervention :

Journées d’étude : “Une philosophie de terrain ?”

Avant le Projet Junior “PhilosoField” qui a commencé en janvier 2020, Marine Bedon, Maud Benetreau, Marion Bérard et Margaux Dubar ont organisé deux journées d’étude sur la philosophie de terrain :

Ces journées ont été filmées grâce au LabEx COMOD. Vous pouvez retrouver certaines interventions sur Youtube en cliquant sur le lien suivant : https://www.youtube.com/playlist?list=PLugAD0J2Yf2IE5Z-oAxkA5XYydymqH-SM

Nous remercions Jean-Philippe Pierron qui nous a fait confiance pour organiser ces journées d’études, ainsi que l’IRPHIL, l’IRHIM, et le LabEx COMOD pour leur soutien dans la mise en œuvre de ces journées.

Membre de PhilosoField : Maud Benetreau

Je suis Maud Benetreau. Mon travail de recherche en philosophie consiste à étudier la façon dont un enfant est attendu par ses parents dans un contexte contemporain, à partir des textes de Spinoza et d’une enquête de terrain en maternité. Je suis inscrite en troisième année de thèse à l’Université de Paris Est Créteil, où je suis rattachée au Laboratoire Lettres, Idées, Savoirs (LIS). Je travaille sous la direction de Pascal Sévérac, qui est spécialiste de Spinoza. Ma thèse est également encadrée par Julie Henry, qui est maître de conférence à l’École Normale Supérieure de Lyon.

Quel rôle joue le terrain pour ma thèse en philosophie

Les recherches que je mène pour ma thèse de philosophie ont un double ancrage : d’un côté, les textes de Spinoza, philosophe du XVIIe siècle qui n’a pas écrit sur l’attente d’un enfant, mais dont l’anthropologie philosophique, c’est-à-dire les textes sur le corps humain, l’imagination et les passions, constituent autant d’instruments de travail pour mes recherches, à la manière d’une boîte à outils : de l’autre côté, une pratique en philosophie de terrain, qui consiste à mener une enquête faite d’observations et surtout d’entretiens dans une maternité et un centre médical lyonnais.

Il s’agit bien d’un double ancrage, au sens où mon travail ne consiste pas à prendre une pensée spinoziste « toute faite », et à l’appliquer sur des sujets contemporains. Je ne cherche pas non plus à confirmer un modèle spinoziste par des situations concrètes, ni même à illustrer les textes de Spinoza avec des situations concrètes. S’il ne s’agissait que de fournir des exemples à une pensée préétablie, l’enquête de terrain n’apporterait pas grand chose à la lecture des textes, qui resterait inchangée.

Le travail de terrain est très important dans mes recherches : non seulement pendant l’enquête, où il s’agit de prêter une grande attention à ce qu’il se passe sur le terrain, et notamment à ce qui peut arriver de surprenant, à tout ce qui peut aller à l’encontre de mes attentes et de mes idées, mais aussi au moment de la préparer, en m’informant auprès de diverses disciplines (histoire, sociologie, psychologie, obstétrique…) qui se sont intéressées au champ de la naissance. Montrer une grande attention au terrain et se familiariser avec ses enjeux permet non seulement de mener un travail honnête et rigoureux, mais aussi de faire émerger de nouvelles choses et d’enrichir ses recherches. Mais il ne s’agit pas non plus pour moi d’étudier en général ce qu’est attendre un enfant aujourd’hui en France, ni de proposer une synthèse exhaustive de tout ce que j’ai pu observer sur le terrain ou de tout ce que j’ai pu lire sur le champ de la naissance.

Ma démarche en philosophie de terrain consiste à rapprocher des situations singulières de certains textes de Spinoza, de façon à faire émerger des points de rencontre et de confrontation. Des points de rencontre, parce que frotter la pensée de Spinoza à l’attente d’un enfant peut faire des étincelles, dans la mesure où l’anthropologie spinoziste semble pertinente pour aborder des questions contemporaines qui ont trait au corps, à l’imagination et aux passions, et à leur temporalité. Mais aussi des points de confrontation : sans masquer ce qui peut achopper, il s’agit plutôt pour moi d’interroger les textes de Spinoza à partir de ce qui peut poser problème au moment de les confronter à un nouvel objet. L’idée, c’est que la rencontre entre l’anthropologie spinoziste et l’enquête de terrain ouvre un échange : prendre une perspective spinoziste permet de voir de nouvelles choses émerger du terrain, et, en retour, mener une enquête de terrain avec les textes de Spinoza permet de les relire sous un nouvel éclairage.

Ce que j’attends du projet junior Philoso Field

Créer un lieu de partage et d’échange, un espace pour rassembler des doctorantes et doctorants, des chercheuses et des chercheurs qui, tout en ayant leur propre approche du terrain, partagent un intérêt philosophique pour le terrain et ont des préoccupations analogues.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search